Télésiège, Silence d'automne

Ce qui frappe quand on croise un télésiège à l'arrêt dans la solitude de l'automne en montagne, c'est d'abord le silence (l'inconscient associe l'objet au bruit).

En octobre, la neige commence à saupoudrer les sommets et les paturages sont devenus jaunes. Doucement, les sièges des télésièges se préparent pour l'hiver. Ils attendent que le top départ leur soit donné pour démarrer leur danse infernale. On imagine les cliquetis des ski, des gardecorps, les grincements, les coincements, les cris, les pannes ...

À l'affiche
Posts récents
Par tags