Usines abandonnées

Elles ont un coté fascinant ces usines abandonnées qu'on croise au hasard d'anciens bassins industriels, ici en Ardèche le long de la Canse. Mon esprit vagabonde en my promenant pour faire des images et j'imagine les histoires d'hommes et de femmes autour de la fermetures de ces usines. J'entends presque les bruits des machines, des presses et des grues. J'imagine les blessures, les ruptures, les cassures ....Et dans le même regard, je vois surtout le lent abandon des lieux, les vitres cassées, le silence pesant, les ferrailles rouillées et la nature qui gagne. Je ne peux m'empêcher de réfléchir aux options successives qui ont inéluctablement amené à cette situation.

Des pans entiers de l'économie se sont arrêtés ici et n'ont simplement pas été remplacés. Le vide a remplacé le plein et ces usines désaffectées sont devenues des pleins de vide. Les bâtiments désertés sont à l'image des villes qui s'étranglent pour survivre à leur usines et leurs squelettes écroulés. Les stigmates sont obsédant, glorieux, et fiers dans leur esthétique belle et désarmante. Que de beaux projets à imaginer et lancer pour faire revivre ces lieux .

À l'affiche
Posts récents
Par tags