Tribute to Leila Alaoui


Leila Alaoui, jeune photographe franco marocaine de 33 ans est morte à Ouagadougou le 15 janvier dernier sous les balles des terroristes.

J'étais allé à plusieurs reprises ces derniers mois voir l'expo qui lui était consacrée à la MEP sur 'Les Marocains' et hasard des dates, la dernière fois que j'y étais passé, c'était le jour je crois de l'attaque de Ouagadougou. J'avais comme à mon habitude pris quelques images de l'expo, pour me souvenir.

Je l'avais croisée Leila, de loin, à l'occasion

de cette expo, je l'avais trouvé lumineuse,

belle dans son approche de la photographie,

rayonnante, bouillonnante, libre. J'aimais ses grands portraits profonds, mystérieux, figés et pourtant si vivants. A la fois classiques, presque trop mais mystérieux et expressifs.

A Ouaga elle travaillait à un reportage sur la violence faite aux femmes. La violence l'a rattrapée tout simplement. L'incroyable de sa vie est qu'elle avait été assise en terrasse à un café près de République le 13 novembre 2015 dernier, à deux pas des tueries. Les balles n'étaient pas pour elle. Elle avait aussi été présente à Manhattan le 11 septembre 2001 lorsque les tours jumelles se s'étaient écroulées. Les gravas n'étaient pas pour elle...

À l'affiche
Posts récents
Par tags