Jouissance de la violence

J'ai ressenti une vraie jouissance de la violence parmi les manifestants hier à Paris, glaçante, une jouissance des insultes et des invectives notamment à l'égard des policiers, exorcisation d'un mal être, jouissance de la haine, jouissance de "faire du mal" comme si cela permettait par défaut de se "faire du bien". L'impression qu'on était au carnaval des permissions. Ecouter les propos des manifestants casseurs était à peine croyable pour moi !

J'ai aussi vu paradoxalement un esthétisme dans cette violence, ces tableaux de guerre .... comme si ce "beau" excitait le monstre reptilien des émotions archaïques .... Je me souviens de l'étonnant cri de joie (cri de beau ?) des manifestants hier vers 18H, quand les illuminations rouges des Champs Elysées se sont allumé hier au milieu de la violence de la manifestation et des combats de rue ....comme si le beau l'emportait subliminalement sur la violence, comme si le beau sublimait la violence !!

À l'affiche
Posts récents
Par tags