Lignes de fuite

La construction des ouvrages d'art fait souvent l'objet de débats impossible entre les partisans d'une nature préservée et ceux d'une mobilité ou d'une efficacité renforcée.

Mon propos est de regarder ces ouvrages sous un angle un peu différent, celui de leur intégration artistique dans l'espace naturel existant. Pas que je sois un promoteur de ces constructions qui parfois me choquent au premier regard, mais plutôt comme un voyeur positiviste, partisan d'un regard constructif sur le rôle artistique de l'homme sur la nature, même lorsqu'il la défigure.

À l'affiche
Posts récents
Par tags